• Petit texte #1

    Ce matin une envie d’écrire me vient comme une envie d’aller pisser.

    Je pose alors mon postérieur sur la chaise qui siège fièrement devant mon ordinateur.

    Je reste un moment puis … rien, pas la moindre idée ne me viens.

    Au diable les conventions ! Pourquoi faudrait-il un sujet pour écrire un texte ?

    Devrais-je attendre le bon vouloir de mon cerveau malade et fatiguer pour jouir de l’écriture ?

    Je me lance alors dans l’écriture d’un texte absurde certes, mais au combien sincère.

    « De toute façon je n’ai jamais était normal » me dit-je pour me rassurer.

    Je commence a tripotée mon pauvre clavier qui n’en demander pas tant et me rend finalement compte qu’un sujet n’est pas optionnel dans un texte (aussi grotesque soit-il)

    Ha-Ha ! Tu veut un sujet satané texte ? Alors je vais t’en donné un !

    J’ouvre le dictionnaire a une page quelconque étant décidé a faire de ce mot quel qu’il soit le sujet de mon texte.

    Je tombe alors sur : « Fraise »

    Je découvre alors qu’il y a un homme ou une femme sur cette terre qui avait autant de temps à perdre que moi.

    Je découvre non pas une définition mais un roman sur la fraise.

    Je suis époustouflé par toutes ces définitions.

    Pour ne pas plagier la personne qui c’est donné tant de mal pour nous offrir l’épopée de la fraise, je décide de passé à un autre mot.

    Je recommence : « Libre arbitre »

    Voilà un sujet bien sérieux qui viens a moi ! Et dire que je voulais me détendre …

    Je jette le dictionnaire par terre, met un coup de boulle dans la télévision, peste, râle, n’y a-t-il aucun sujet qui pourrait me convenir ?!

    Je boude devant mon ordinateur, avant de me résoudre à écrire une ligne.

    Je l’efface.

    Je recommence.

    Je l’efface a nouveaux.

    Comment parler d’une chose qui n’existe pas ?! Le libre arbitre c’est un concept ; ou un arbitre de foot qui n’est pas en prison !

    Mon dieu ! Heureusement que mon ami Frank Sinatra est a coté de moi et me berce de ces « New York ! New York ! ».

    Je décide alors de retranscrire la définition de Libre-arbitre.

     

    Libre arbitre [libRaRbitr(Ә)]. n. m. (1541 ; de libre, et arbitre 2). Philo. Faculté de se déterminer sans autre cause que la volonté. V. Liberté. « Traité du libre arbitre » (Boss.). ◊ Cour. Volonté libre, non contrainte. Il n’avait pas son libre arbitre, il a agi sous la menace.

     

    C’est magique le pouvoir qu’on les dictionnaires pour compliquer les choses les plus simple et de simplifier les choses les plus compliquer.

    Le mot fraise jouis de quatre définitions d’une dizaine de ligne chacune alors que les mots libre arbitre, qui sont deux, doivent se partager trois pauvres ligne.

    Noté le sadismes : Trois lignes alors qu’ils sont deux ! L’auteur aurait pu en mettre quatre ou deux, ils puissent se les partager équitablement.

    Je m’imagine bien arbitre et libre se disputer pour la ligne qu’il reste.

     

    Arbitre : « Bon écoute Libre, tu na pas le choix ! La dernière ligne elle est pour moi ! »

    Libre : « Non, non ! Elle est pour moi ! Les gens se sont battu pour moi elle me reviens ! »

    Arbitre : « N’essaye pas de m’embrouillé les humain se sont battus pour ta sœur ! Et maintenant qu’il l’on il s’en foute éperdument ! »

    Libre : « C’est vrais que Liberté traverse une crise mais c’est pas une raison de te comporté comme ton frère : Arbitraire »

     

    Je rigole tout seul devant mon ordinateur.

    Imaginer deux mots qui se battent pour une ligne me fait rire.

    Sur cette image je lâche mon clavier.

    Je n’en est pas marre d’écrire mais comme toute les choses que j’aime : je savoure !

     

    Bonne journée !


  • Commentaires

    1
    Zaiken
    Mercredi 25 Janvier 2012 à 13:39
    Yes! J'aime bien le trip de la fin sur le petit dialogue entre les 2 mots =)
    2
    Laura Plusuflet
    Samedi 18 Février 2012 à 19:52
    est-ce "se rassurer" que de se dire qu'on n'est pas normal ? :) "Comment parler d'une chose qui n'existe pas ?! Le libre arbitre est concept !" Cela veut-il dire que les concepts n'existent pas ? :D pourtant on entend beaucoup parler d'eux non ? x3 Excellent ce petit débat absurde ! Surtout la fin avec les frères et soeur des mots. :) on pourrait les comparer à des humains ! Tous les êtres vivant sur terre sont composés d'ADN avec un code génétique de base. On a tous la même origine, mais on est plus proche de certaines branches que autres (singes et humains par exemple). C'est pareil avec les mots :D ils ont en commun d'être composés par les mêmes lettres, ils ont une même origine mais sont plus proches de certaines étymologies que d'autres comme ce que tu viens de citer. Mouhaha moi aussi je m'amuse !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :