• Petit texte #2

    Cette nuit, après avoir dévoré quelque une de mes BDs je me suis poser une question.

    « Pourquoi, es-ce que j’aime les histoires de Zombies »

    C’est créatures tiré de l’imaginaire d’un génie ou d’un malade mental – suivant l’opinion que l’on a des ces fixions – me fascine. Je suis rester donc un moment l’air dubitatif devant l’image d’un zombie.

     

    Première réflexion : « C’est moche ! »

     

    Certes les zombies c’est moches, ils sont les ennemie des héros sans être pour autant les méchants – je prend pour référence les zombies qui pue, qui bave et qui ne réfléchissent pas – ils sont sans intérêt a première vue et les scénariste voulant utiliser les zombies dans leurs histoires, perdent leurs cheveux en cherchant un scénario qui tiens plus ou moins la route. Oui ! Restons honnête les scénario de zombie font partie des scénario les plus vide que l’on puisse trouver.

     

    Alors pourquoi aimé ça ?

     

    Je me gratte la tête et me pose la question une centaine de fois avant de trouver. Je pense que ce que j’aime dans les histoires de Zombies ce ne sont pas les Zombies, ni même les survivants, ce qui me passionne c’est la comparaison entre ces deux créatures. Les survivant étant toujours « humain » et les zombies était « humain » ce qui fait le liens entre ces deux créatures, ce qui est intéressant – outre la survie en elle-même – c’est cette analyse de « l’humanité » et si je met ce mot si fort entre guillemets c’est que, la plus part du temps, les auteurs de scénario de Zombie essais de montré que « humanité » est un mot surévalué et que toutes les humains ne fond pas forcément preuve d’humanité.

     

    C’est du moins ce que je crois.

     

    Deuxième réflexion : « C’est dégueu ! »

     

    Fait indéniable et caractéristique principale du Zombie, sont odeur de cadavre en putréfaction. Pas d’analyse a se sujet, même si je pourrais dire avec facilité que ça reflète le côté « pourris » des humain, c’est juste … cool !

     

    Troisième réflexion : « C’est SUPER !! »

     

    A ce moment précis je me demande si je garde ma crédibilité … en tout cas ma troisième réflexion me renvoie a la première, c’est un cercle vicieux …

     

    Je vous laisse là mon esprit est suffisamment torturé comme ça !


  • Commentaires

    1
    Laura Plusuflet
    Samedi 18 Février 2012 à 20:02
    Je suis d'accord qu'il y ait une image de l'humanité dans les zombies. Et, en plus de l'image de la non humanité que les humains peuvent avoir face aux zombies, je pense qu'il s'ajoute aussi le fait que c'est une des plus grande peur des hommes. Le zombies transforme les gens malgré eux, sans qu'ils ne peuvent rien faire, ça les transforme en monstre ce que - la plupart - des personnes de ce monde n'ont pas envie de devenir ou de voir qu'ils le sont. Et c'est aussi une "espèce" qui pourrait devenir l'espèce dominante du monde, bien que si c'était le cas, ils disparaitraient très vite par la dégradation de leurs corps (et dans ce cas ce seraient les bactéries les reines du monde). Ils en ressentent rien dans tous les sens du terme, sauf notre piste pour nous manger. C'est le plus genial des chasseur, infatiguable ! Bref, le zombie est une sorte de reflet de l'humanité
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :