• Petit texte #6 : le sexe et mon chapeau.

    Quatre heures dix ! Joli score !

     

    Me revoilà pianotant mon clavier.

    N'arrivant pas à dormir je me suis dit que c'était le moment de reprendre l'écriture.

    J'ai allumé mon ordinateur, poser ce ridicule Haut-de-forme sur la tête et ... ho ?!

    Je ne vous l'avais pas dit ?

    Tout comme mon Homologue en 2D qui me sert d'avatar, quand j'écrie je porte un Haut-de-forme.

    Je l'utilise comme réservoir a idée ou comme « Concentrator » un objet qui piège mes pensées avant qu'elle ne se fasse la belle !

    A vrais dire c'est grotesque ; il pique, il est lourd, dur et très moche, mais aussi étrange que cela puisse paraître il m'aide et à toujours était là pour mes textes.

    Au final c'est un fidèle compagnon !

     

    Initialement ce n'est pas de mon gentil chapeau dont je voulais vous parler.

    Ni du confort de mon scalpe.

    Ni de mon insomnie, même si elle est la cause sous-jacente de mes délires nocturnes.

     

    Pour dire la vérité c'est un questionnement sur ma vision du sexe qui m'a poussé à venir ici.

    Quand j'avais une copine, mon premier amour et sans doute l'amour de ma vie, ma vision était claire :

     

    « C'est avec elle est elle seule que je veux le faire, c'est un moment de plaisir et d'amour partager à deux ! »

     

    Maintenant qu'elle n'est plus là, qu'elle la fait avec d'autres tout change.

    Es qu'une relation sexuel doit avoir ce caractère quasi sacré que je lui accorde ?

    Es que toutes les relations doivent être considérées de la même façon ?

    Doit-on absolument chercher la performance ?

     

    Parlons-en de la performance !

    Avec la démocratisation du net et l'arriver du Porno en masse, le sexe, ou la vision du sexe par le plus grand nombre a changée.

    Je prends pour références les témoignages de mes aînés.

    Quand je demande aux « anciennes générations » le sexe n'est pas un sujet tabou mais difficile d'en parler, il appartient au domaine priver, il est donc dur de connaître l'opinion de ces personnes sur le sexe.

    Et c'est là que je veux en venir, avant c'était le mystère, nous n'en parlions pas ou peut et pour tant la coucherie qu'il y a à notre époque existait déjà !

    Maintenant que tout le monde sait que son voisin à un zizi et qu'il peut lui aussi s'en servir, on change.

    J'ai tendance à interpréter ça comme une concurrence entre les couples.

    Avant l'important était le temps passé avec le partenaire sexuelle, il y avait aussi ce principe de performance, mais il était dans le couple.

    Maintenant on voit des hommes et des femmes faire des prouesses de souplesse et d'endurance tout cela en éprouvant un plaisir venu d'un autre monde. Je parle bien sûr des ô combien célèbre et visité site pornographique.

     

    Que se passe-t-il dans notre tête ?

    « Bah ... je ne fais pas comme ça avec ma compagne et elle ne me fait pas ça ! »,

    « Comment cela ce fait que mon compagnon est un plus petit engin que celui là ? Elle à l'aire de prendre de plaisir ... c'est lié ? »,

    « Zut ! Ce qu'on est vieux jeu ! Il n'y a plus de fantasme dans notre couple ! Regarde ce qu'ils font, nous, nous sommes has been ! »,

    « Pourquoi elle crie comme ça de plaisir là où moi je ne fais que des soupires ?».

     

    Nous comparons !

     

    Pour comparer, on multiplie les partenaires sexuels, on essaie des choses à la recherche consciente ou inconsciente de ce plaisir que l'on a vu.

    Et pour rechercher cela nous nous concentrons plus sur le « moi » que sur le « nous » ; plus sur le « ça pourrait » que le « c'est ».

     

    Je ne dis pas que le sexe doit redevenir cette chose qu'on cache, ni à ceux qui aime varier les partenaires sexuels de baisser leur cadence.

    Je pense qu'il faut trouver le milieu entre le dialogue pédagogique et la vie privée.

    Retrouver ce « Nous » qui commence à faire cruellement défaut de nos jours.

     

    Du moins ce n'est que ce que mes humbles méandres psychiques de la nuit me font penser.

     

    Bonsoir et bonne nuit !


  • Commentaires

    1
    Laura-Plusuflet
    Lundi 5 Mars 2012 à 09:54
    Je ne suis pas tout à fait d'accord.Même si c'est un phénomène qui se généralise, il existe encore des personnes qui pensent toujours au "nous". Et même certaines personnes qui vont en couple sur les sites pornographiques pour chercher des idées pour faire encore plus plaisir à l'autre, et ce pas dans l'idée de faire mieux que les autres. Tous les couples ont des besoins différents entre eux et il y a toujours un jeu différent pour qu'ils soient comblés. Sinon on resterait tout le temps avec la même personne. Quand à l'idée de changer plus ou moins de partenaires, ça dépend de comment et de pourquoi. Il y a ceux qui savent que ce n'est pas sérieux entre eux, mais qui ont envie de le faire tout de même, parce que ça leur fait plaisir, dans ce cas, en commun accord il n'y a pas de soucis. Il y a ceux qui font ça par déception et d'autres sans se soucier du partenaire... En fait, encore ici il y a tout un panel. Après, pour ta vision de ta première relation, c'est normal. Je me rappelle encore de toute ma famille qui me disait que la première relation était la plus "magique", la plus "importante". Même mon premier partenaire me l'avait dit et tenait à ce que tout se passe bien pour la première relation. Si ça ne se passe justement pas "bien" c'est sans doute la plus grande déception, car notre premier contact dans ce "monde de l'amour". Mais il n'y a pas qu'un seul amour dans notre vie (du moins j'en suis convaincu). Certes, grande naïve, je suis sûre qu'on peut
    2
    Laura-Plusuflet
    Lundi 5 Mars 2012 à 10:04
    (Ton site il est casse-couille, dès que je clique ailleurs que là où j'écris, je ne peux plus y revenir y écrire, d'où la séparation en deux de mon commentaire... Essaye de revoir les protection de ton site - cad les copier/coller)Donc je disais :Je suis sûre qu'on peut avoir qu'une seule et unique relation dans notre vie si tout se passe très bien. Mais il y a tout de même à côté de ça, des gens "qu'on aurait pu aimer". Il y a assez de monde sur terre pour qu'on retrouve quelqu'un avec qui être bien. Et dans le cas d'une précédente déception, l'amour nouveau - s'il est bien réel - balaye l'amour ancien. Le passé c'est une masse de souvenirs, il vaut mieux essayer de ne sélectionner que ce qu'on en a tiré de bon, sans pour autant tirer une croix sur le reste.Bon, certes, après on ne vit pas tous la même chose, on ne prend pas tout de la même manière, mais je reste tout de même convaincue de ça. Pour en revenir un petit peu au sujet de base, le sexe, avoir plusieurs relations permet plus d'expérience et donc de savoir un peu plus ce que l'on fait à l'autre. C'est savoir les points sensibles, là où on sait qu'il aura le plus de plaisir. Une sorte "d'éducation". Sinon on peut être très maladroit. :) Et dans les cas où l'on a pas eut ces expériences, parler au partenaire de comment on a trouver la "séance" ou du moins expliquer ce qu'on aimerait le mieux (parce que bon faire "j'ai pas du tout aimer ça" juste après, c'est pas glop XD), permet de développer petit à petit. 
    Na wala !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :