• Voilà enfin le court metrage promis, comme je l'ai dit, c'est notre permier court metrage. Vous retrouverez la vidéo dans la catégorie "Sénarios / Projets"

     

     

    En paralelle j'ai une autre BD et une autre dessinatrice pleinne de talent.

    Merci pour votre visite et n'ésitez pas a me donner vos avis.


    votre commentaire
  • Voici enfin le premier court mertrage que je vous est promis.

     

    Ceci est le premier court metrage que nous faisons, il en viendra d'autre; n'ésitez pas à poser vos avis :)

    Bon visonage et bonne lecture !


    4 commentaires
  • Il y a peut j’ai rencontré une fille.

    L’espace d’une soirée nous nous sommes plues.

    Rien de bien palpitant jusque là.

    Puis nous avons échangé nos numéros et nous avons fait plus ample connaissance.

    C’est à cet instant qu’elle m’a vraiment plue, pas physiquement comme durant la soirée mais humainement.

    J’ai vue ses qualités et ses défauts, pas tous bien sur, mais suffisamment pour qu’elle me plaise.

    Je voie maintenant que ce n’est pas réciproque.

     

    Je lui ai plus juste l’espace d’une soirée.

     

    Quand j’en parle, que je veux soulager mon cœur, l’on me répond souvent ceci :

     

    « Ne te prend pas la tête »

     

    Bon sang ! Qu’es ce que ça veut dire ?

    « Ne pas se prendre la tête » signifie ne pas s’en préoccuper plus avant. Sous entendue : « Si ça marche tan mieux, si ça foire passe à autre chose. »

    Et c’est là ou je veux en venir !

    On fait en sorte de ne pas s’en préoccuper, car si ça foire on a mal !

     

    C’est comme vouloir le sport sans la fatigue.

     

    On veut ou on rêve d’une relation épanouie sans s’impliquer à fond de peur de souffrir.

    Alors on fait en sorte que cela ne nous atteigne que peut, pas seulement pour l’amour, mais pour les relations en général.

    Dans cette ère, ô combien critiqué, mais magnifique de la communication nous nous renfermons par peur de grand méchant loup.

     

    Mais au final, quand on fait du sport, l’important c’est l’effort produit pour arrivé à notre but, la sueur tombée, les douleurs musculaires, les crampes, tout ce qui fait que ces mots sont meilleur : « Je l’ai fait ! »

     

    Comme tout le monde j’ai fait des erreurs, j’ai crue qu’un amour dans ma vie était l’amour de ma vie.

    Sentimentalement ce n’est pas la joie, mais si je trouve un nouvel amour dans ma vie, il n’en sera que meilleur après ce que j’ai traversé.

     

    Souffrir n’est qu’une transition.

     

    Donc je le clame en gras et en majuscule, que ce petit texte m’en soit témoin : « JE ME PRENDRAIS LA TÊTE ! »

    Car les choses importantes, comme les relations humaines, valent la peine que l’on souffre un peu pour elles.

     

    Pour la fille ? Le temps me dira si je suis réellement amoureux d’elle, ce que je sais : c’est que j’aimerais faire un bout de chemin avec elle.

     

    Et tout cela sans savoir si je souffrirai ou non.

    Affronter ses problèmes est toujours mieux que de les fuir.

    Ceci n’étant bien sur que l’humble avis d’un idéaliste insomniaque.

     

    Bonne lecture, beaux rêves et bonne relation à vous !


    votre commentaire
  • Il n'y a pas longtemps ...

    On a écrit un texte pour et sûr moi.

    Il y a quelques temps je suis allé chez des amis pour l'anniversaire surprise d'un autre ami à moi.

    Qui c'est avéré être également mon anniversaire surprise.

    Dans mes cadeaux il y en avait un qui m'a fait plus plaisir que les autres.

    Un texte plein de métaphore pour illustrer ma vie.

    Vous savez quoi ?

    En dehors du plaisir que cela m'a procuré de lire un texte sur ma vie...

     

    Je l'ai trouvé très triste.

     

    Et malheureusement très vrais.

    Une seule personne dans mon entourage pouvait tapé aussi juste.

    Ma meilleure amie.

    En dehors de cela, j'ai trouvé étrange de lire ma propre vie sur une feuille blanche en lettre manuscrite.

    Il est étrange de se dire qu'une personne vous connaît si bien qu'elle peut écrire votre vie.

    Du moins la résumée.

     

    Vous me direz, sans doute, que le côté métaphorique simplifie les choses.

    Et vous auriez raison.

    Dans une métaphore l'on peut y voir aussi ce que l'on veut.

    Une métaphore est en soit interprétable.

    Mais ce texte garde sa saveur malgré ses métaphores.

    J'ai également trouvé étrange de fêter mon anniversaire un 19 Août alors que ce dernier était le 21 avril.

     

    Pensez vous que les coutumes sont adaptables ?

     

    C'est comme fêter un Noël de 23 Septembre, ça ne retire pas sa saveur a la fête, mais elle deviens hors sujet.

     

    Bonne nuit et rêverie a toutes et a tous !


    votre commentaire
  • Des nouvelles du court métrage et de là BD :

    - Le court métrage est entre les mains des ingénieurs son qui nous on dit qu'ils seraient prêts dans une semaine ou deux. Comme nous sommes tous amateur et que nous avons une vie bien remplie je ne sais pas si le délai sera tenu.

    - La BD en est à la phase "chara design", la dessinatrice me présente différant costumes et style qui pourrait convenir au personnage, ce n'est qu'ensuite que le gros du travail commence.


    votre commentaire